Association venant en aide aux familles d'enfants handicapés

Témoignages A

1690 Maman pas l'hopital0002

A vingt-trois ans, Sophie a connu une vie et une scolarité chaotiques. Elle a aussi subi de multiples traitements en établissements spécialisés. Sa mère s’est résolue à les accepter à contrecœur, espérant encore un miracle bien improbable. Mais la vie choisit au hasard ses victimes, ou plutôt, ses sacrifiés. Maman, pas l’hôpital ! relate ce douloureux combat d’une mère jusqu’à son issue fatale, avec un courage à la mesure de l’intolérable drame vécu. Un récit authentique et poignant.

Caution: 8 euros.

1707 les vendanges du silence

Catherine et Emmanuel. Une Jeune femme et son fils – un enfant autiste, tout cris et violence, qui dévore les jours et les nuits de sa mère, jusqu’à ce que Catherine rencontre le Dr Henri Chène. Une grande famille, une grande maison de vignerons de Nuits-Saint-Georges accueillent Catherine et Emmanuel : c’est les Colombiers, domaine du clan des Chène. Un monde de calme et d’harmonie, sur lequel règne Mathilde, dite Maman Chène, depuis que Papa Chène est revenu brisé de Buchenwald. Un monde plein de femmes et d’enfants, où Emmanuel trouve sa place, porté par l’amour de toute la tribu et, singulièrement, de Papa Chène : entre le vieil homme et le jeune garçon, tous deux meurtris dans leur corps, s’éveille une entente merveilleuse qui les transformera. Et une victoire, celle d’Emmanuel révélé à lui-même.

Caution: 8 euros.

1708 Un bonheur que je ne souhaite à personne

Lorsque Laura apprend que César, son fils cadet, est autiste, elle décide de fonder une association offrant des méthodes alternatives, afin de lui éviter une structure psychiatrique.

Caution: 18 euros.

1700 Plongée dans l'inimaginable

Un petit garçon, c’est la plus grande des joies pour des parents, mais aussi une profonde douleur quand celui-ci se révèle autiste. La mère de Loïc raconte leur parcours tel qu’elle l’a vécu, un combat courageux au quotidien contre le mal qui frappe son fils. À force de persévérance, elle et son mari vont finir par trouver la solution, une structure qui aidera Loïc à devenir un enfant comme les autres. Un récit vrai et bouleversant, animé par une foi de tous les jours et la quête du bonheur d’une vie normale.

Caution: 5 euros.

1699 Le livre noir de la psychanalyse

Le Livre noir de la psychanalyse. Vivre, penser et aller mieux sans Freud est un ouvrage collectif publié en septembre 2005 sous la direction de Catherine Meyer.

Il rassemble quarante contributions d’auteurs de diverses nationalités et de plusieurs champs disciplinaires, histoire, psychiatrie, philosophie notamment, qui se situent dans une perspective critique à l’égard de la psychanalyse. Ces critiques portent notamment sur l’histoire de la psychanalyse et la scientificité des théories de Freud. Elles mettent en avant des échecs thérapeutiques de la psychanalyse.

Certaines contributions sont dans le prolongement de critiques déjà formulées auparavant par des scientifiques, en particulier par les Freud scholars.

La publication de cet ouvrage a suscité de nombreuses critiques, de la part de psychiatres, de psychologues et de psychanalystes français ou américains.

Caution: 10 euros.

1701 Gabin sans limites

 

Gabin a deux ans et demi et il ne parle toujours pas. La pédiatre ne s’inquiète pas pour lui. « Peut-être n’a-t-il rien à dire ? » suggère-t-elle. Elle prend Gabin et le pose sur la balance. « Alors, voyons voir combien tu pèses. Non, mon lapin, arrête de bouger. Ah, un futur sportif, l’animal ! A la louche, on va dire douze kilos cinq. Allez, treize, ça porte bonheur ! ». Un fils autiste, un père artiste, et le livre de leur vie. Drôle, tendre, grinçant, zébré de poésie et d’énergie. Bourré d’amour. Laurent Savard et Gabin y mettent le feu aux préjugés.

Caution:  5 euros.

1703 Lefevre-Francoise-Le-Petit-Prince-Cannibale

La narratrice de l’ouvrage est une écrivaine qui tente de raconter l’histoire de la cantatrice Blanche, mère de Sylvestre, un enfant autiste. Ce personnage est inspiré par le fils de l’auteure, lui-même autiste, Hugo Horiot. 23 ans plus tard, Hugo Horiot, écrit sa propre autobiographie, L’empereur, c’est moi.

Caution: 5 euros.

1704 Rain man

Ce film fut considéré comme l’un des premiers à aborder le thème de l’autisme. Rain Man est un film américain réalisé par Barry Levinson, qui reçut 4 oscars pour cette oeuvre.

Synopsis: Charlie Babbitt, jeune revendeur de voitures de Los Angeles et en difficulté financière, apprend le décès de son père. En froid avec ce dernier depuis ses 16 ans, Charlie compte beaucoup sur l’héritage laissé par son défunt père pour se remettre sur pieds. Mais la fortune de son père estimée à 3 millions de dollars sera donnée à une pension psychiatrique de Cincinnati. Après une courte investigation, Charlie découvre qu’un des pensionnaires de cette institution n’est autre que Raymond Babbitt, son frère aîné, autiste, dont il ignorait totalement l’existence. Furieux de son sort financier, Charlie enlève Raymond dans le but de récupérer la part d’héritage qu’il considère lui revenir. Débute alors un voyage à travers les États-Unis en direction de la Californie, au cours duquel les deux frères apprendront à se connaître…

Caution: 5 euros.

1713 quelqu'un quelque part

Donna a connu cette enfance de solitude, retranchée dans un monde  » sous-verre « . Un monde à elle, à la fois refuge et prison. Pour en sortir, elle s’est battue. Contre l’incompréhension des autres. Contre elle-même. Ainsi naquit son premier livre. Elle avait gagné une bataille, mais pas la guerre. Alors, courageusement, elle a poursuivi le combat. Séances de thérapie, progrès, rechutes, panique, joies et souffrances… Et, peu à peu, les pièces du puzzle s’assemblent, la réalité se construit. Donna apprivoise ses émotions, apprend à communiquer, à partager, à aimer. Elle n’est plus seule.

Caution: 5 euros.

1662 Vision autistique d'une autartiste

 

Comment adapter sa vie quotidienne lorsque l’on est autiste ? Comment apprendre à vivre en société ?

C’est par la pratique des arts martiaux que Virginie Labarre a pu intégrer des valeurs, des codes pour s’adapter et pallier ses difficultés. Vision autistique d’une autartiste est le récit du parcours atypique d’une jeune femme en décalage avec le monde.

Si elle ne cherche pas à définir l’autisme, Virginie Labarre espère que ses écrits pourront aider d’autres personnes, notamment à travers la chronique de sa vie quotidienne, de sa vie professionnelle mais également de son rôle de mère.

Dans cet ouvrage d’une grande pudeur, l’auteure prouve que les personnes autistes peuvent être animateurs et peuvent exercer une variété et une diversité incroyable de métiers. Préparez-vous à découvrir le parcours du combattant d’une jeune femme hors du commun !

Caution: 16,50 euros.